Le bdsm n’a pas de nuance, c’est un acte purement hard

Le bdsm n’a pas de nuance, c’est un acte purement hard

Un couple qui n’a jamais tenté une seule des pratiques dans bdsm peut le faire après la lecture de cet article. Ce couple est juste mal informé parce que dans les images de bdsm, il n’y a que des règles que seuls les couples établissent, donc une liberté totale à exprimer ses passions sous un angle plus direct.

La domination n’a rien de frustrant

Une maîtresse dominante a pour rôle de satisfaire le désir de son esclave. Cela peut être une définition abusive pour vous, mais c’est tout à fait cela, car la personne qui a besoin de ses services dicte chaque atrocité à appliquer sur lui. Le coup de fouet n’est qu’un signe démontrant que la torture va commencer et qu’il faut juste respecter la limite de temps proposé par le ou la soumise. La douleur n’est que passagère et c’est la personne dominée qui accepte cela ou refuse et passe à d’autres alternatives.

Des désirs dans l’ordre de tabou

Tous les actes qui se déroulent dans une pratique bdsm sont figurés comme tabou ou interdit. Tout simplement parce que ce sont des scènes qui doivent se passer dans un espace privé, entre les deux acteurs, vu qu’il y a des gens très sensibles à cela. Il n’y a pas de limite ni de dérapage, car même les gestes les plus ridicules sont acceptables quand il y a un accord entre les acteurs. 
Dans cette relation en bdsm, le côté esthétique n’a pas trop son sens. La femme peut se mettre en tenu très classe aussi luxe et parfaitement teinté de toutes les grandes marques du monde, ou se vêtir de sa culotte très sale trouée, etc. 

Le sexe dans toutes ses facettes 

Le sexe peut se dévoiler en tant qu’objet sexuel ou un centre de plaisir. Les hommes peuvent commencer tout de suite par du sexe anal et finir la soirée ligotée par la femme. Ou l’homme peut juste réponde à annonce bdsm et tchatter avec une inconnue en employant tous les langages interdits dans la vie d’un couple. La femme peut juste avoir cette envie de s’exhiber devant la caméra, de se mettre dans une situation totalement orgie pour une séance scato au délice. Vous imaginez que la situation peut dépasser le fond de votre pensée, mais la scène est à vous et c’est à vous de découvrir sur quel côté vous êtes le plus doué et à l’aise. C’est à cela que rime une belle pratique sexuelle dans un monde inhumain.

Le rôle peut s’échanger

La balance n’est pas à sa norme si une maîtresse dominante ne se laisse pas dominer à son tour, bien que certaines nient cette idée. Mais il est plus correct d’exciter la maîtresse à son tour avec des tas de gestes qui peuvent être une surprise pour elle. Vous pouvez l’attacher et commencer à avoir le rôle d’une satire, votre caractère aussi pervers peut maintenant se libérer et dominer durant la soirée. C’est là que vous ressentirez votre virilité et une bonne montée de libido qui vont se jouer entre les acteurs.

Sachez que la pratique de bdsm peut aider un couple qui a du souci dans leur vie sexuelle et qui n’arrive plus à sentir le désir l’un comme l’autre, alors faites le test !